Visite guidée d'Azys Lla (épopée 3.0)

 

 

 

Nous étions arrivés à Azys Lla sains et saufs grâce au sacrifice d’Ysayle. Une fois les pieds sur l’une des îles, nous offrîmes une courte prière aux Douze pour elle et commençâmes l’exploration sans plus tarder.

Azys Lla était bien plus grand que ce que nous avions imaginé, nous nous mîmes donc à la recherche d’un terminal en état de marche. Nous n’avions aucun moyen de savoir où aller sans les données qu’une telle machine pouvait contenir. Faute d’un terminal, Wedge trouva une « sphère de guidage », un appareil fascinant.

D’après les informations que nous donna Gilly, comme l’avait nommée Wedge, nous décidâmes de nous rendre au laboratoire de magismologie sur le navire amiral, l’Archevêque semblait s’y être rendu. Mais une chose nous interpellait, qu’était donc la Triade guerrière et que pouvait-il bien vouloir en tirer ? Nous mîmes ces considérations de côté, nous aurions bien assez de temps pour le découvrir.

La sphère de guidage accepta de nous mener jusqu’au notre destination. Elle nous rappela néanmoins que nous passerions par des zones interdites d’accès et qu’elle ne saurait être tenue responsable pour toutes blessures ou morts infligées sur le chemin. De toute façon, je ne voyais pas bien qui aurait pu prendre la responsabilité d’une telle chose, les allagois avaient disparus depuis bien longtemps.

Alphinaud, Y’shtola, Estinien et moi-même suivirent la sphère jusqu’à un appareil qu’elle qualifia de « transfert de matière ». Elle nous expliqua qu’il nous transporterait du quadrant alpha, où nous nous trouvions, jusqu’au quadrant bêta. Les allagois avaient réussi à émuler les propriétés d’une éthérite avec l’une de leurs machines, voilà qui était intéressant et en même temps effrayant. Cette machine fonctionnait-elle encore ?

Malgré les millénaires d’inactivité, nous nous retrouvâmes sans problèmes, et entier, au quadrant bêta.  Ce que Gilly ne manqua pas de nous faire remarquer avec un semblant de fierté.

Le transfert de matière vers le quadrant gamma n’était pas opérationnel. D’après Gilly, les créatures chimériques élevées sur cette île empêchaient son approvisionnement en énergie. Il nous fallut tuer les créatures qui bloquaient notre avancée, avant de pouvoir partir pour le quadrant suivant. C’est là que nous nous retrouvâmes face au gigantesque aéronef des garlemaldais, le même qui nous avait attaqué.

D’après ce que nous entendîmes, les réparations allaient bon train et ils prévoyaient d’aller au même endroit que nous. Ils voulaient s’emparer de la technologie qui permettait d’emprisonner les primordiaux. Les fous ! Garder un primordial en vie est bien plus dangereux que de le tuer. Nous décidâmes de les éviter et de nous rendre directement au prochain transfert de matière, nous ne pouvions nous permettre d’arriver au laboratoire en retard.

Hélas ! Les garlemaldais nous tendirent une embuscade, je dûs laisser mes compagnons et continuer seul vers le quadrant delta. Ce quadrant était le territoire de dragons que les allagois avaient fait venir de Meracydia. Les éviter ne fut pas une mince affaire mais je parvîns sans encombre au dernier transfert de matière… qui était hors d’usage.

C’est ce moment-là que choisit mini-Midgardsormr pour apparaître à nouveau. Il me demanda d’aller voir sa fille Tiamat, prisonnière sur cette île. Elle était entravée ici depuis bien avant la chute de l’empire d’allag. Elle me raconta son histoire, comment elle avait peuplé Meracydia d’une quantité de dragon avec son compagnon Bahamut, comment les allagois les avaient massacrés et tués Bahamut, comment les asciens l’avaient convaincus de le rappeler en primordial et comment ils avaient donnés aux allagois la technologie pour emprisonner ce dernier.

Les asciens avaient tout organisé et elle ne se pardonnait pas de s’être laissée tenter par les ténèbres et d’avoir souillée la mémoire de son bien-aimé. Elle souhaitait donc rester prisonnière à Azys Lla jusqu’à la fin des temps, même son propre père ne put la faire changer d’avis.

Je n’avais plus aucun moyen de rejoindre le laboratoire de magismologie. Comment pouvais-je faire ? C’est Midgardsormr lui-même qui m’apporta la solution, il se transforma en une version moyenne afin de me permettre de le monter. Il allait me mener jusqu’au navire amiral. Il avait finalement décidé de me faire confiance, il m’avait jugé digne de la protection de la lumière.

Mais le navire amiral n’était pas désert, loin de là. Je dus me débarrasser des garlemaldais qui étaient arrivés avant moi. Une fois ceci fait, la sphère de guidage m’ouvrit l’accès au laboratoire et se désactiva. Il ne me restait plus qu’à dératiser le complexe de toute sa vermine…


Aksa

Le Manoir d'Aksa a fait peau neuve sur un nouveau site plus beau et avec plus de fonctionnalitées.

Tous les futurs articles et textes seront mis en ligne là-bas.

Rejoignez-moi et continuez à me suivre.