Un mariage onirique

Ceremonie lien eternel

La journée avait pourtant bien commencée. Il faisait beau et il soufflait comme un air de fête dans le petit matin. La matinée avait été consacré à régler les affaires courantes de la compagnie. Après un déjeuner léger, Aksa avait enfin pu s’occuper de ses préparations pour le soir même.

La belle Narsyt avait rencontré l’élu de son cœur et ils avaient décidé de s’unir sous l’égide des Douze.

Aksa sortit son costume saphir et le lissa du plat du plat de la main. Il étouffa un bâillement puis jeta un coup d’œil à l’horloge ahriman, il avait encore du temps mais il valait mieux ne pas trop traîner. Une fois habillé, il alla chercher Amalah puis ils se rendirent au Temple dans la forêt de l’est. Narsyt et Kuro attendaient déjà les invités sur le parvis.

 

 

A l’heure prévue, les portes du Temple s’ouvrirent et les invités s’installèrent en attendant que la cérémonie commence. La musique se mit à raisonner et les portes s’ouvrirent. Les mariés remontèrent l’allée jusqu’à l’autel.

 

 

Aksa se frotta les yeux. A son grand étonnement, les mariés s’étaient transformés en imps. Il pouvait les voir discuter gaiement avec le prêtre mog. Ils se prirent par la main et se mirent à danser en se trémoussant. Malgré ce spectacle déconcertant les autres invités ne semblaient pas avoir remarqué la transformation des deux promis.

 

 

- Chérrri ? Chéri réveille-toi.

Aksa sursauta, Amalah se trouvait devant lui et le regardait avec inquiétude.

- Chéri tu vas bien ? Tu t’es endormi au début de la cérémonie. Narsyt a dit qu’on pouvait te laisser dormir.

- La cérrémonie est finie ?

- Oui, tout le monde est déjà sorti.

Aksa regarda autour de lui, le Temple était vide. Il se leva et repartit avec sa femme.

- J’ai dû boire trop de vin aux herrbes hier soir.

- Tu as dit quelque chose chéri ?

- Non, rien.


Aksa

Le Manoir d'Aksa a fait peau neuve sur un nouveau site plus beau et avec plus de fonctionnalitées.

Tous les futurs articles et textes seront mis en ligne là-bas.

Rejoignez-moi et continuez à me suivre.