Surprise à Lavandière

Amalah ne pouvait rien voir devant elle. Son champ de vision avait été bloqué par le bandeau qu’Aksa avait glissé sur ses yeux. Elle pouvait sentir une douce brise souffler dans ses cheveux, de petits oiseaux chantaient non loin et elle entendait même le caquètement caractéristique de deux chocobos.

- Attention aux marrches.

La voix de son mari tout près d’elle la pénétra et la fit frissonner. Il la guidait, un bras passé autour de sa taille et l’autre main tenant la sienne. Quelques pas de plus, un quart de tour vers la droite et ils s’arrêtèrent.

- Chérrie, dit le miqo’te en s’écartant d’elle, nous sommes arrivé, regarde donc la surprise que je t’ai préparé.

Amalah souleva le bandeau et écarquilla les yeux, devant elle se dressait une villa flambant neuve.

- Qu’en penses-tu ?

- Elle est magnifique ! C’est vrraiment chez nous ?

- Oui ma douce, répondit-il en souriant. Nous allons enfin pouvoir vivrre tous ensemble.

La miqo’te se jeta au cou d’Aksa et l’embrassa avec passion.

- Je suis tellement contente ! Une maison rrrien qu’à nous ! les enfants vont être si heureux ici.

Elle se sépara de son mari et jeta un coup d’œil au jardin, une pelouse verdoyante le recouvrait entièrement. Aucun arbuste ou mobilier ne venait casser sa monotonie à part pour un banc en bois près du porche et une boîte aux lettres à l’entrée du terrain.

- Ta sœur n’est pas là ? Je pensais qu’elle serait la prrremière à qui tu la montrerais.

- En fait nous l’avons acheté ensemble. J’avais besoin d’un avis féminin et je voulais te faire la surprrise.

- Cela te rrressemble bien, dit-elle en souriant.

Elle lui prit la main.

- Fais-moi visiter l’intérieur.

Aksa acquiesça. Il ouvrit la porte et, en bon gentleman, la laissa passer. Devant eux, un grand escalier menait à un étage supporté de part et d’autre par d’élégantes colonnes. Dans un coin, un autre escalier menait au sous-sol.

- C’est vrrraiment grand !

Sa voix se répercuta dans la pièce et elle partit d’un rire cristallin qui envahit tout l’espace. Aksa la prit dans ses bras et l’embrassa dans le cou.

- Chérrie tu aimes ?

- C’est parfait. Il va falloir faire quelques travaux d’aménagements bien sûr…

Ils passèrent le reste de la journée à discuter décoration et aménagements de la maison.


Aksa

Le Manoir d'Aksa a fait peau neuve sur un nouveau site plus beau et avec plus de fonctionnalitées.

Tous les futurs articles et textes seront mis en ligne là-bas.

Rejoignez-moi et continuez à me suivre.