Meurtre au Gold Saucer

Comme d’habitude, le Gold Saucer des Manderville était en effervescence. Les gens se pressaient autour des attractions, pariaient sur les courses de chocobos ou flânaient tout simplement, profitant de l’ambiance et s’attardant à une table. On pouvait également voir des enfants courir çà et là en s’extasiant de chaque chose qu’ils voyaient.

Aksa entra dans le square des merveilles. Le pampa géant qui servait de support aux plateformes utilisées pour les jeux ne cessait jamais de la fasciner.

- Monsieur Aksa, quelle joie de vous voir ici.

Ollier, un hyurois employé du casino, l’avait interpellé.

- Bonjourr Ollier, comment allez-vous ?

- Très bien, répondit-il en s’inclinant, merci de vous en préoccuper. Puisque vous êtes là, que diriez-vous de participer à notre nouvelle attraction ?

- Vous pouvez compter surr moi.

- Magnifique ! Nous travaillons dessus depuis un certain moment et voulons nous assurer qu’elle sera au goût du plus grand nombre de clients possible. Malheureusement, peu de candidats se bousculent au portillon…

A peine avait-il fini sa phrase qu’un cri de terreur retentit dans l’un des salons à l’étage du square. Nous nous précipitâmes sur les lieux pour découvrir qu’un élézen gisait mort face contre terre. Pourtant, il ne portait aucune trace visible de blessure.

D’après Z’napha, monsieur Goncquard et sa femme Flaurie était en train tranquillement de se restaurer quand il s’était brutalement effondré de sa chaise. Elle avait aussitôt accouru avec Lyell le barman mais il était déjà trop tard. Tout portait à croire qu’il avait été empoisonné.

Monsieur Roland, le sous-directeur, arriva juste après nous et il me demanda de les aider à retrouver le coupable avant qu'il ne puisse s’enfuir. J’acceptais immédiatement.

Nous avions donc 3 suspects :

  • Z’napha, la serveuse qui avait apporté les consommations au couple,
  • Lyell, le barman qui avait préparé les boissons,
  • Madame Flaurie, la compagne de Goncquard qui était à ses côtés au moment des faits.

Bien sûr, chacun d’entre eux nia son implication et s’insurgea. Comment faire pour confondre le coupable ? Il ne nous restait plus qu’à mener une enquête approfondie. Des clients avaient peut-être été témoins de quelque chose d’inhabituel ou le criminel avait laissé des traces derrière lui.

Après avoir écumé le casino dans tous les sens, je me retrouvais avec témoignages intéressants :

  • Northern Storm : Goncquard avait l’habitude de reluquer la serveuse,
  • Kokomui : Goncquard enchaînait les gros gains,
  • Jourcel : Un Señor Pampa gambadait autour de la table de la victime,
  • Abbelina : Goncquard venait souvent avec sa femme et parfois seul,
  • Hitchcock : Cet écrivain avait vu Goncquard s’écrouler et avait profité de la confusion pour s’emparer de son verre. Ce verre dégageait un étrange parfum suave,
  • Veleda : Lyell est sérieux et honnête. Z’napha vient juste d’arriver.

Ainsi que quelques objets douteux :

  • Un message sibyllin d’un certain « R » pour un certain « K »,
  • Une petite fiole au parfum suave,
  • Le plateau à la forte odeur d’alcool que Z’napha avait utilisé,
  • Un costume de pampa négligemment abandonné dans un coin qui dégageait un parfum suave.

L’identité du coupable était devenue claire et il ne restait plus qu’à résoudre cette affaire…


Aksa

Le Manoir d'Aksa a fait peau neuve sur un nouveau site plus beau et avec plus de fonctionnalitées.

Tous les futurs articles et textes seront mis en ligne là-bas.

Rejoignez-moi et continuez à me suivre.