L'union des Spriggans

Ceremonie lien eternel

Les mariages se suivent mais ne se ressemblent pas.

Il y avait quelques semaines, Miniah était entrée dans la maison de guilde en annonçant qu’elle et son compagnon, Ziury, allaient enfin officialiser leur relation. Bien sûr, qui dit mariage dit invités, cérémonie, émotions et fête.

Parmi les invités triés sur le volet, il y avait un sextuor d’héroïnes très mystérieuses qui ont ravis nos yeux avec leur magnifique sentai. Leurs mouvements fluides et gracieux n’avaient pas leur pareil. Peut-être aurez-vous un jour la chance de les croiser au détour d’une rue ou en train de combattre quelques monstres.

 

 

La cérémonie était très simple. Par là je veux dire qu’elle n’avait pas ce pompeux que certains se sentent obligé de mettre dans chaque chose qu’ils font, comme si ils avaient besoin d’écraser les autres sous le poids de leur valeur illusoire.

Au lieu de cela, les mariés avaient une telle classe et une telle dignité que je n’aurais pas été étonné si un noble d’une des grandes maisons ishgardaises y avait assisté, voir la Sultane elle-même.

 

 

Je sais que je parle souvent du moment où les mariés s’envolent dans la nef de la chapelle pour s’embrasser. C’est le moment le plus chargé en émotions, je ne peux décemment pas l’oublier. Cette fois-ci je me rappelle même avoir entendu quelqu’un pleurer à ce moment-là. Un gentleman tel que moi ne saurait divulguer le nom de la personne concerné, vous le comprendrez bien.

 

 

La cérémonie n’était même pas encore terminée quand les invités décidèrent qu’ils ne voulaient pas attendre d’être revenus à la guilde pour faire la fête. Et ce n’est pas la peine de me demander, je nierai avec force avoir vu un roegadyn danser en sous-vêtements.

 

 

 


 

 

Aksa

Le Manoir d'Aksa a fait peau neuve sur un nouveau site plus beau et avec plus de fonctionnalitées.

Tous les futurs articles et textes seront mis en ligne là-bas.

Rejoignez-moi et continuez à me suivre.