L'hyperconductivité était la solution

Le temps était venu de me remettre en route pour Azys Lla. Le jeune Ardashir avait pensé qu’il fallait augmenter la conductivité de mon arme si nous voulions pouvoir communiquer avec l’esprit synthétique qui résidait à l’intérieur. Il n’avait pas été facile de me procurer les pots d’huile isolante que Gerolt m’avait réclamée pour ce projet.

Arrivé à l’Hélice, Ardashir était plongé dans ses réflexions, probablement en train de réfléchir à la suite des opérations, et le forgeron suçotait amoureusement une bonne bouteille. D’après ses dires, il ne pouvait exprimer son plein potentiel sans avoir quelques grammes d’alcool dans le sang. Ardashir et moi nous regardâmes l’air dubitatif, c’était probablement une nouvelle excuse pour justifier sa consommation sans modération de ce liquide.

Après que le jeune hyur eut enduit les outils de forge, quelle ne fut pas notre surprise de voir Gerolt travailler avec une vitesse et une précision que nous ne lui avions jamais vu jusque-là. Lorsqu’il me tendit ma fidèle lance elle brillait de mille feux, comme neuve.

Mais ma surprise ne s’arrêta pas au spectacle qu’il nous avait offert. L’esprit synthétique réapparut et il me parla ! Par les Douze, j’ai vraiment hâte qu’il arrive à maturité et que nous puissions avoir une véritable conversation. Mais pour l’instant je dois les laisser, je suis sûr qu’à eux deux ils trouveront le moyen d’améliorer encore ma Rhongomiant.


Aksa

Le Manoir d'Aksa a fait peau neuve sur un nouveau site plus beau et avec plus de fonctionnalitées.

Tous les futurs articles et textes seront mis en ligne là-bas.

Rejoignez-moi et continuez à me suivre.