De fourrure et d'écailles (épisode 3)

Une légère brise soufflait dans les frondaisons, faisant danser les feuilles au gré du chant musical des esprits. Ce chant résonnait dans toute la forêt, enveloppant chaque chose et les unissant pour former un tout harmonieux.

En cette fin d’après-midi, Mikh’to et Akash’a arpentaient les chemins de la forêt en discutant avec animation. Ils revenaient d’un tournoi, comme il en était organisés régulièrement, au cours duquel les jeunes miqo’tes mâles venaient mesurer leur force. Celui qui en ressortait vainqueur recevait les honneurs et la reconnaissance des adultes.

- Oncle Mikh’to, dit Akash’a avec enthousiasme, tu as vu comme je me suis bien débrrouillé ?! La feinte que tu m’as apprise est super efficace.

- Bien sûr que j’ai vu, répondit celui-ci en lui ébouriffant les cheveux. Je t’ai rregardé du début à la fin. Je suis très fière de toi.

Le regard du garçon s’assombrit soudainement, ses oreilles s’aplatirent en arrière et sa queue s’agita nerveusement. Il frotta doucement la hampe de sa lance du bout des doigts, suivant les motifs qui y étaient gravés.

- Mais au final j’ai perdu. Crois-tu que mèrre sera fière de moi elle aussi ?

- Elle le sera, c’est garanti.

- C’est vrai ? demanda-t-il les oreilles brusquement dressées. Dans ce cas, le dernier arrivé à la maison est un dodo mouillé.

Le garçon partit comme une flèche avant d’avoir terminé sa phrase, riant aux éclats. Le moment de surprise passé, Mikh’to s’élança à sa poursuite et arriva à son niveau juste avant d’atteindre le porche. Il l’attrapa par la taille et commença à le chatouiller.

- Tu pensais pouvoir me distancer ? Prrends-ça.

La lance lui échappa des mains et ses rires tintèrent aussi clairement qu’une cloche au petit matin. La porte du manoir s’ouvrit et une fille haute comme trois pommes lui sauta au cou.

- Grand-frrrère !

- C’est à cette heure que vous rentrez ?

Le ton autoritaire les arrêta net dans leurs ébats. Une miqo’te, à la peau aussi sombre que celle des deux enfants, posait un regard dur et scrutateur sur le trio.

- Mikh’to, fais-moi ton rapporrrt.

Le miqo’te se redressa et posa les mains sur les épaules du garçon. Il prit une grande inspiration et se lança.

- Akash’a a fait énorrmément de progrès et cela se ressent quand il combat. Il se débrouille plutôt bien pour son âge.

- Tout cela ne m’intérrresse pas. Quel est son résultat ?

- Il est arrivé 5ème.

Elle tourna la tête vers son fils et le foudroya du regard.

- Tu es fier de toi ?

- Mais mèrre…

- A ce rythme-là, aucune femelle ne voudrrra de toi.

- Je…

- Silence !

Akash’a baissa la tête d’un air penaud.

- Akash, ne penses-tu pas être un peu durre avec lui ?

- Mikh’to ! aboya-t-elle. Tu es bien placé pour savoirrr ce qui l’attend s’il ne ressort pas supérieur aux autres. Veux-tu cela pour ton neveu ?

- Non… bien sûr que non, répondit-il en baissant la tête lui aussi.

- Akash’a, tu dois faire plus d’efforrrts. Si tu n’es pas le meilleur, ton éducation n’aura servi à rien.

- Oui mère.

- Menphi, rentre avec moi. Tu as 4 ans, tu dois apprendre à te comporter comme une grande.

Akash se détourna d’eux et s’en alla sans plus leur accorder la moindre attention, suivi de près par Menphi. Une fois qu’elles eurent disparu, Mikh’to serra les épaules du garçon.

- Viens, allons prendre un bon bain chaud.

Quelques minutes plus tard, les deux compères se glissèrent dans la baignoire avec un soupir de contentement. Akash’a s’immergea jusqu’au menton. Ses cheveux se mêlaient à l’eau en volutes bleus.

- Mon oncle, comment je peux rendre mèrre fière de moi ?

- Mon petit coeurrl, je suis certain qu’elle l’est. Elle veut juste ce qu’il y a de mieux pour toi.

- Ça veut dire que je suis un bon fils ?

Mikh’to sourit, prit le jeune garçon dans ses bras et le serra tout contre lui.

- Ta mèrre t’aime de tout son coeurr et moi aussi je t’aime, ne l’oublie jamais.


Aksa

Episodes suivants :

De fourrure et d'écailles (épisode 4)

Le Manoir d'Aksa a fait peau neuve sur un nouveau site plus beau et avec plus de fonctionnalitées.

Tous les futurs articles et textes seront mis en ligne là-bas.

Rejoignez-moi et continuez à me suivre.