Un ange descendu du ciel (épopée 3.0)

 

 

Pendant que nous poursuivions l’Archevêque, Tataru continuait à chercher nos amis. Justement, elle avait reçu des nouvelles d’Ul’dah. Nous nous rendîmes rapidement sur place pour retrouver le vice-maréchal Pipin Tarupin, le fils de Raubahn, et Urianger. Il avait fait fouiller les canalisations sildiennes à la demande de Tataru. Parmi les décombres et une douzaine de cadavres de braves du cristal, un objet avait été retrouvé, la baguette de Y’shtola.

Un rapide examen de la part d’Urianger ne fit qu’augmenter nos craintes. Selon lui, Y’shtola avait utilisé un sort de téléportation interdit, un sort dont elle avait probablement perdu le contrôle. Elle devait donc se trouver quelque part dans le flux d’éther. Mais nous avions encore un espoir de la retrouver, nous devions suivre les traces d’éther qu’elle avait laissée derrière elle.

Les traces d’éther pointaient dans la direction de la forêt de Sombrelinceul. Avec de la chance les esprits pourraient nous aider à retrouver notre amie.

Sans plus attendre nous allâmes demander audience à Kan-E-Senna. La druidesse nous écouta avec attention et accepta de nous apporter son aide. Néanmoins, nous aurions besoin de quelqu’un ayant un éther proche d’Y’shtola, comme un membre de sa famille, pour que les esprits la retrouve dans le flux. Par chance, Y’mhitra, la sœur de la miqo’te, vivait à Gridania.

Y’mhitra était très inquiète pour sa sœur et accepta avec joie de nous accompagner au breuil de l’Ombres éternelle. Les Oracles commencèrent alors leur rituel pour faire appel aux esprits de la forêt. Tandis qu’ils conversaient, Tataru priait avec ferveur.

Une lumière apparut alors près de l’arbre ancien et Y’shtola se matérialisa, vêtue d’étoiles. Elle fut enveloppée dans une couverture puis transportée à l’auberge du Perchoir. Le temps de régler quelques affaires et nous allâmes la rejoindre dans sa chambre. A la plus grande joie de Tataru nous eûmes l’excellente surprise de constater qu’elle s’était réveillée et semblait en forme.

Elle nous raconta ce qui s’était passé. C’était elle qui avait fait s’effondrer la voûte sur les braves du cristal et elle avait tenté de sauver Thancred grâce à son sort de téléportation. La suite nous la connaissions. Elle était la seule que nous avions retrouvée jusque-là mais cela nous donnait un peu d’espoir.

Même si nous étions heureux de la revoir, nous avions des affaires pressantes et elle avait une bonne et une mauvaise nouvelle pour nous. La mauvaise nouvelle était qu’elle n’avait aucune idée de comment fabriquer un bélier d’éther et la bonne nouvelle était qu’elle connaissait exactement la personne qui pourrait nous aider, Matoya, son ancien maître.


Aksa

Le Manoir d'Aksa a fait peau neuve sur un nouveau site plus beau et avec plus de fonctionnalitées.

Tous les futurs articles et textes seront mis en ligne là-bas.

Rejoignez-moi et continuez à me suivre.