Le peuple des flammes

Titan se dresse devant moi, plus puissant que jamais. Je suis avec un groupe de mercenaires réunis pour contrer la nouvelle menace que pose ce primordial. J’apprécierais grandement que les kobolds cessent de l’invoquer. C’est fatiguant de constamment revenir lui botter ses fesses rocheuses.

Bizarrement, aujourd’hui j’ai une épée et un bouclier dans les mains. Bah pourquoi pas, ça change de l’habituelle lance. J’engage le combat, suivi de mes compagnons. Le primordial bouche complètement mon champ de vision, une montagne qui me maintient au bord d’un précipice et menace de m’y faire basculer à chaque instant.

J’entends les cris terrifiés de mes compagnons alors même que les geôliers font leur apparition. Distrait, je n’esquive pas à temps les coups que Titan m’assène et sombre dans l’inconscience.

 

J’ouvre les yeux, Titan se dresse devant moi, imposant. Je suis avec un groupe de mercenaires. Bizarre, j’ai comme une impression de déjà-vu. Bah, les kobolds ont tellement invoqué leur primordial ces derniers temps que je dois être un peu fatigué de le combattre.

L’épée dans ma main semble familière et le poids du bouclier sur mon bras me rassure. Je cours vers Titan en hurlant. Il ne sera pas dit qu’Aksa aura échoué dans sa tâche. Peu de temps après le début du combat, Titan m’atteint d’un revers de son immense main et je vole en arrière. Je tombe. Le primordial se fait de plus en plus petit. Je sens à peine l’impact sur les roches brûlantes.

 

Tiens, Titan me semble plus grand que dans mon souvenir. Je jette un coup d’œil en contrebas. La lave rougeoie et éclaire la caverne d’une funeste lueur. Certains de mes compagnons, des mercenaires que je connais à peine, semblent avoir la même appréhension que moi.

Je lève mon épée bien haut et me lance sur Titan. Les premiers sorts l’atteignent au moment même où j’arrive sur lui. Regarde-moi saleté, c’est moi ton ennemi. Le primordial concentre son attention sur moi et je fais front avec courage.

Les cris résonnent devant moi mais je peine à savoir ce qu’il se passe. Titan se retourne et je le vois envoyer valser l’un de mes compagnons dans le vide, puis un autre. Non, pas un soigneur ! Mes compagnons succombent les uns après les autres, je sens mes forces m’abandonner peu à peu, sous les coups répétés de Titan. Epuisé, je m’effondre genou à terre, appuyé sur mon épée, attendant le coup suivant qui mettra probablement fin à ma vie.

 

Titan se dresse en face de moi. Je suis avec un groupe de mercenaires. J’attaque et me bat vaillamment. Je sombre dans l’inconscience.

Titan, combat, mort.

Bis repetita placent.

Encore et encore et encore.

 

Titan est là devant moi. Je suis confiant, je sais que mes compagnons, que j’ai l’impression de connaître depuis toujours, et moi-même pouvons venir à bout de lui. Je fais tourner mon épée. Parfait, je sais exactement ce que je dois faire.

Je me lance sur le primordial en hurlant pour attirer son attention sur moi. Les coups pleuvent sur mon bouclier mais je ne recule pas, refusant de concéder le moindre centimètre de terrain. Mes compagnons harcèlent cette montagne inébranlable, tandis que des éclats de roche se détachent de son corps.

Titan invoque ses geôliers mais nous sommes prêt à les recevoir et les renvoyons promptement d’où ils viennent. Quoi que Titan nous envoie nous ne fléchissons pas. Le primordial lance finalement un grondement terrible et s’effondre, terrassé.

Nous sommes soulagés, nous avons vaincu Titan. Les soigneurs s’occupent des blessés tandis que nous rassemblons nos quelques affaires éparpillées. C’est étrange, mon armure semble avoir connu de nombreux combats, elle est bien plus usée que ce que dans mon souvenir. Aucune importance, elle sera comme neuve une fois que j’aurais demandé à un armurier de me la réparer.

Dehors, la nuit règne désormais en maîtresse exclusive. Combien de temps a donc duré ce combat ? Plusieurs heures ? Peu importe. Nous rentrons chez nous le cœur léger. La menace n’est plus.


Aksa

Le Manoir d'Aksa a fait peau neuve sur un nouveau site plus beau et avec plus de fonctionnalitées.

Tous les futurs articles et textes seront mis en ligne là-bas.

Rejoignez-moi et continuez à me suivre.