Le Maître des lames (épopée 3.0)

 

De retour à la Penne, nous apprîmes qu’il était possible d’en apprendre plus sur la religion des gnathes en faisant du troc avec une petite ruche d’exilés au nord-ouest. Pour ce faire, il suffisait de leur apporter, de la viande, des fruits et du nectar. Les gnathes étaient, semblait-il, assez facile à contenter.

Rassembler les offrandes fut chose aisée pour nous. Nous les plaçâmes à l’endroit qui nous avait été indiqué et attendîmes que trois gnathes se montrent. Satisfaits des marchandises que nous avions apportées, ils nous invitèrent à pénétrer dans Loth ast Vath, leur ruche. Leur chef, le Conteur des vathes, fut vraiment étonné que la seule chose que nous demandions en échange de nos présents soit des informations sur leur dieu.

Contrairement aux gnathes qui sont les « fidèles », les vathes sont les « égarés ». Les âmes des gnathes sont toutes connectées à un être appelé « l’éveillé » et ils n’ont pas besoin de parler pour communiquer. Les vathes, eux, ne possèdent plus cette connexion, ils ont un ego, une volonté et des souvenirs propres et, de ce fait, ne possèdent plus les souvenirs de leurs ancêtres.

Quelques jours plus tôt, un dragon blessé était venu s’écraser au beau milieu de la ruche principale. Les gnathes le tuèrent et apprirent ce faisant que les dragons pouvaient aussi être une proie facile. Ils décidèrent donc d’écouter les paroles des hommes en robe noir et d’invoquer leur dieu afin de conquérir les terres des dravaniens. Mais l’appétit de leur dieu est sans limites et les vathes en vinrent à le détester.

D’après le Conteur, notre seule chance de rencontrer « l’éveillé » était de nous offrir en sacrifice. Leurs esprits étant connectés, ne nous pourrions de toute façon pas nous infiltrer sans alerter l’ensemble de la colonie.

Ysayle et moi partîmes donc mettre un coup de pied dans la fourmilière des gnathes. Cela fonctionna tellement bien que des dizaines de ces insectes vinrent nous affronter. Mais nous n’étions pas là pour les exterminer et nous nous rendîmes. Les gnathes nous amenèrent dans une caverne dans laquelle ils invoquèrent leur dieu Ravana, un primordial insectoïde qui brandissait quatre épées.

La discussion avec lui se révéla vaine. Les gnathes avaient soif de combats et c’était leurs prières qui l’avaient invoqué. Si le combat était la seule chose que ce dieu comprenait alors c’est un combat qu’il aurait. Ysayle défia le dieu en duel. Elle se servit des cristaux, que les fidèles du primordial avaient accumulé, pour faire une nouvelle fois appel à Shiva. Mais, hélas, elle ne faisait pas le poids face au Maître des lames.

Cœur-de-Glace vaincu et Shiva envolée, Ravana se tourna vers moi. Allais-je tenter ma chance contre lui ? Bien entendu !

Le combat fut acharné. Eviter les 4 lames du primordial tout en lui portant des coups ne fut pas une mince affaire. Il possédait des techniques dévastatrices et mortelles qui auraient pu en finir avec moi à tout moment. Mais je persévérais et le primordial mit finalement genou à terre et reconnut sa défaite. Comme promis, il ne chercherait plus à étendre le territoire des gnathes.

Nous retrouvâmes nos compagnons et leur apprîmes la bonne nouvelle. Alphinaud fut grandement soulagé, il avait, d’après Estinien, passé son temps à s’inquiéter pour nous. Gêné, le jeune élézen nous suggéra de nous remettre en route.


Aksa

Le Manoir d'Aksa a fait peau neuve sur un nouveau site plus beau et avec plus de fonctionnalitées.

Tous les futurs articles et textes seront mis en ligne là-bas.

Rejoignez-moi et continuez à me suivre.