Le lalafel et le gluant

 

 

La première fois que j’ai rencontré Lagunal Fingerfrost je me suis dit : « Qu’est-ce que c’est que cette chose ? » Tout ce que je voyais c’était un roi gluant avec un corps humanoïde, une merveille de la nature.

Après avoir pris le temps de l’examiner avec plus de soin je me rendis compte qu’en fait c’était un lalafel qui avait un roi gluant sur la tête. Le gluant était vivant et semblait avoir en partie fusionné avec la tête de Lagunal. Un parfait exemple de symbiose entre une espèce intelligente (?) et un monstre.

Des connections nerveuses se sont faites entre le cerveau de Lagunal et le roi gluant, ce qui lui permet ainsi de réfléchir plus rapidement que la moyenne des lalafels. Avoir un cerveau annexe a ses avantages mais aussi ses inconvénients. Lagunal semble hermétique à certains concepts basiques comme par exemple la vie privée et l’intimité.

De plus, il a des « pratiques » assez divergentes. J’ai vu des lalafels mignons, courageux, diaboliques, habiles… mais celui-là est juste pervers et fait preuve d’un voyeurisme certain. Il est d’ailleurs fortement conseillé de surveiller ses arrières lorsqu’il est dans les parages.

Est-ce dû à l’influence du roi gluant sur sa tête où était-ce déjà une part de sa personnalité ? Nous ne connaîtrons probablement jamais la réponse à cette question.

Il lui est déjà arrivé d’ôter le gluant pour de très courtes périodes et j’ai ainsi pu voir qu’il a une bande de cheveux blancs là où les connections nerveuses se sont faites avec ce dernier. Il serait intéressant de voir combien de temps ils peuvent être séparés.

Au final, Lagunal éveille en moi deux sentiments différents. Tout d’abord de la curiosité pour cette symbiose des plus bizarres et ensuite du dégoût pour cette perversité maladive.


Aksa

Le Manoir d'Aksa a fait peau neuve sur un nouveau site plus beau et avec plus de fonctionnalitées.

Tous les futurs articles et textes seront mis en ligne là-bas.

Rejoignez-moi et continuez à me suivre.