Calomnies

Aksa et Kest profitaient d’un moment de détente bien mérité, installés dans le canapé. Le miqo’te s’était blottit dans les bras de son compagnon, il se laissait bercer par la chaleur qui émanait de son corps et les battements de son cœur. Kest lui caressa les cheveux tendrement.

- Mon ange, j’ai quelque chose à te dire.

- Quoi donc mon cœurr.

- Je ne sais pas trop comment dire ça… Aujourd’hui, je suis allé à Gridania et j’ai été abordé par un groupe de hyurs.

- Vrraiment ? Et que te voulaient-ils ?

Kest hésita quelques secondes puis reprit, les larmes aux yeux.

- Ils m’ont dit que je n’étais pas le bienvenu que… que tu ne m’aimais pas vraiment que… que la seule chose qui te pousse à rester avec moi est la pitié.

Aksa se redressa et prit le visage de l’ao ra dans ses mains.

- Ce n’est qu’un tissu de mensonges ! Qui étaient ces gens ? Tu les connaissais ? T’ont-ils fait du mal ?

- Non, ils ne m’ont rien fait, répondit Kest en secouant la tête. Ils étaient habillés comme des gens du désert, c’est tout ce que je sais.

- Hm bizarre. Je suis content qu’ils ne t’ont rien fait mon cœur mais si jamais tu les croises à nouveau, ignore-les. Ils essaient de te provoquer.

- D’accord mais… mon cœur, ils m’ont dit t’avoir vu sortir d’une auberge accompagné de quelqu’un d’autre.

Aksa serra Kest dans ses bras.

- Chéri, je t’aime de tout mon cœur. Tu es le seul mâle qui compte pour moi.


Aksa

Le Manoir d'Aksa a fait peau neuve sur un nouveau site plus beau et avec plus de fonctionnalitées.

Tous les futurs articles et textes seront mis en ligne là-bas.

Rejoignez-moi et continuez à me suivre.