Bouc émissaire (épisode 6)

Episodes précédents :

Bouc émissaire (épisode 1)

Bouc émissaire (épisode 2)

Bouc émissaire (épisode 3)

Bouc émissaire (épisode 4)

Bouc émissaire (épisode 5)


Aksa se repassa les événements dans sa tête… la capture, l’interrogatoire, le tabassage en règle, à quel point il avait été soulagé lorsque V’kebbe avait fait son apparition. Son sauvetage tenait du miracle. Malgré tous ses travers, Jehan Mörderwal n’était pas quelqu’un qui avait l’habitude de plaisanter. Il s’était clairement imaginé flottant dans la baie de Limsa Lominsa et puis… Il pressa ses paumes sur ses yeux pour empêcher les larmes de couler.

- Pourquoi ? Pourrquoi me torturer ainsi ?

- Aksa… c’est toi ?

Menphi, encore passablement endormie, se frotta les yeux. Elle s’assit sur le lit et regarda son frère. Des filets brillants coulaient sur ses joues. Elle bondit hors du lit et vint à son chevet, inquiète.

- Grand-frrrère, qu’est-ce qui ne va pas ? Tu as mal quelque part ? Je vais appeler quelqu’un.

Elle fit mine de s’en aller mais Aksa la retint par le bras. Il tremblait.

- Je n’ai pas mal… physiquement… Petite soeurr, je l’ai vu.

- Qui ça ?

- Je… je l’ai vu avant de sombrrer dans l’inconscience. J’ai cru qu’il était venu me chercher mais il m’a juste souri.

Aksa posa sur sa sœur un regard qui trahissait une peine immense. Cette dernière sentit un frisson remonter le long de sa colonne vertébrale alors qu’elle comprenait le sens de ses paroles. Elle le prit dans ses bras et le serra contre elle.

- Ce n’était qu’une illusion. Il est morrrt, tu le sais bien, nous avons vu son corps.

- Je sais mais…

- Il nous a quitté mais je serrrai toujours là avec toi grand-frère. Jamais je ne te laisserai. Maintenant tu devrais te reposer, tu as vécu de rudes moments

Aksa la serra un peu plus fort. Il la supplia d’une voix plaintive presque comme un enfant.

- Non, ne me laisse pas, je t’en prrie.

- Idiot, c’est moi qui devrais dirrre ça. J’ai bien cru que tu allais mourir cette fois. Rendors-toi, je reste à tes côtés.

Menphi tira un fauteuil auprès du lit et s’installa. Elle essuya le visage d’Aksa, effaçant toutes traces de larmes. Elle ne voulait pas que quiconque voit ces preuves d’un passé trop heureux mais trop douloureux à la fois. A ses yeux, personne à part elle ne pouvait être le gardien de ces jours partagés.

Elle caressa doucement les cheveux d’Aksa jusqu’à ce que sa respiration devienne plus profonde et qu’il sombre dans des rêves plaisants, espérait-elle.

- Je me suis prrromis que je te protègerai comme tu l’as fait pour moi.

Elle déposa un léger baiser sur la main de son frère et s’apprêta à le veiller une fois de plus.


Aksa

 

C'est la fin de cette histoire, merci beaucoup de l'avoir suivi, j'espère qu'elle vous a plu

Le Manoir d'Aksa a fait peau neuve sur un nouveau site plus beau et avec plus de fonctionnalitées.

Tous les futurs articles et textes seront mis en ligne là-bas.

Rejoignez-moi et continuez à me suivre.