2015

Ombres chinoises

Au départ tu n'étais rien,
Un souvenir pour demain,
Puis nous nous sommes croisés,
Assis sur ce canapé.

Un seul regard a suffi,
Un seul regard et je vis
Tout un univers bleu-vert,
Une vraie descente aux enfers.

Ton souffle chaud sur ma peau,
Tes lèvres et ton essence,
Auront raison très bientôt
De mon esprit, de mes sens.

Le tentateur de ma vie,
L'incube de mes nuits.
Ton sourire en dit long
Sur tes viles intentions.

Tu as volé ma raison,
Envoûté par ta chanson
La sirène du carnage,
Je ne vois que ton visage.

Qui viendra me libérer ?
Qui osera défier
Le démon rouge qui excite
Les ténèbres qui m'habitent ?

Je vis alors la naissance
D'un ange, d'un néphilim.
Je fus aussitôt happé,
Ebloui par sa beauté.

Néphilim immaculé
Et incube des enfers
Dansèrent et virevoltèrent
Dans le ciel azuré.

Ange et démon épuisés,
Leur éclat évanoui,
Disparurent à jamais
Dans l'ombre de la nuit.

J'emporte pourtant en moi
La sensation des doigts
Qui ont enflammés ma peau,
M'ont plongés dans le chaos.

Ma raison seule a tenue
Alors que mon corps perdu
Attend de voir son aimé,
Ange et démon partagé.


Aksa

Cri silencieux

Je me sens prisonnier de tes attentes alors que tu essaies de me faire vivre ton rêve. La frustration t’envahit peu à peu quand tu réalises que je ne corresponds pas à ce que tu voulais, tu ne veux que le meilleur pour moi.

Tu veux que je montre plus d’intérêt dans les choses que tu me fais partager, de toujours garder un beau sourire. Mais chaque jour j’échoue à obtenir ta reconnaissance et mes larmes coulent sur mon visage.

Je sens cette tempête grandir en moi. Ne sens-tu pas nos mondes se heurter ? J’ai du mal à respirer, j’ai si mal au fond de moi.

Je t’en prie laisse-moi être celui que je suis, c’est la seule chose que tu dois comprendre. J’aimerais tant que la douleur s’en aille. Elle me torture mais je ne peux pas m’en défaire alors je pleure, je pleure mais il ne veut pas sortir, le cri silencieux.

Dis-moi pourquoi tu mets tant de pression sur mes jeunes épaules et tous les jours tu me blesses. C’est la raison pour laquelle je me sens si seul même lorsque tu me serres dans tes bras.

Tu veux me mettre dans une cage dorée mais j’ai juste envie de m’en échapper. L’amertume te ronge maintenant que je t’ai laissé tomber.

Et cette tempête fait rage en moi. Ne sens-tu pas nos mondes se heurter ? Je suffoque, la douleur me vrille la poitrine.

Je t’en prie laisse-moi être celui que je suis vraiment, est-ce si dur à comprendre ? La douleur est là depuis si longtemps. Elle me torture même dans mes rêves alors je pleure, je pleure mais il ne veut pas éclater, le cri silencieux.

N’entends-tu pas mon appel à l’aide ? Tu devrais juste m’aimer tel que je suis. Je vais me noyer dans un océan sauvage si quelqu’un ne vient pas me sauver.

Je t’en supplie j’ai besoin d’être celui que je suis vraiment, ne comprends-tu donc pas ?! La douleur est ancrée en moi. Elle me torture et déchire mon cœur alors je pleure, je pleure mais il me serre toujours la gorge, le cri silencieux.

Mon cri silencieux.


Aksa

Agonie, pleurs, rage (épopée 2.x)

 

 

 

Tu m'accueilles les yeux voilés et un sourire triste aux lèvres, la tension qui règne dans la pièce est palpable. Je m'assois en face de toi avec nervosité.

Voilà que tu m'ouvres ton cœur avec gravité. Il n'y a pas de larmes sur tes joues mais ton cœur saigne et ton âme pleure. Les mots de réconfort qui me viennent ne dépassent pas la barrière de mes lèvres. Je ne peux pas, ne dois pas les dire. Je me sens tellement déchiré par cette écrasante solitude qui est la tienne, pourtant seuls mes yeux se permettent d'exprimer mon sentiment.

Je te regarde porter cette coupe amère à tes lèvres et assiste impuissant à l'horreur. Tétanisé par la surprise et le choc je te vois t'écrouler. Que se passe-t-il ? Les événements s'enchaînent trop vite, je ne comprends plus rien. Je suis innocent ! Je jette un dernier regard à ton visage tordu par la souffrance avant que les portes ne se referment. Non ! Laissez-moi !

Dans l’intimité de mon esprit je maudis celui qui a fermé tes doux yeux à jamais.

J’atterris brutalement sur le sol froid, un ami m’a jeté aux pieds de mes compagnons en les accusant de crimes qu’ils n’ont pas commis. Qui est responsable ? Je parcoure la salle du regard et je le trouve, un rictus satisfait sur le visage. C’est donc toi, j’aurais dû m’occuper de ton cas il y a longtemps.

J’essaie de me libérer sans succès pendant qu’un combat éclate. Cris, sang, douleur. Les cadavres jonchent le sol. Enfin libre ! Nous voulons rester et combattre mais le taureau nous enjoint de nous enfuir. Nous le laissons affronter son destin seul.

Nous sommes 6 compagnons, il reste si peu d’entre nous. Deux restent en arrière pour arrêter les poursuivants. Quatre courent sous la cité. Deux de plus nous quittent avant qu'une secousse ébranle les fondements de la cité.

Viens, nous devons continuer. Tu es la dernière, les gens là dehors comptent sur toi, j’ai besoin de toi. Qui se soucit du guerrier de la lumière lorsque ses amis sont en danger ? Très bien, je continue seul mais je reviendrai vous chercher, c’est une promesse !

Le cœur lourd je coure dans les ténèbres. La lumière du matin m’aveugle mais je continue de courir. Quelqu’un s’approche !

Il semblerait que j’ai encore des amis sur lesquels je puisse m’appuyer. A présent je suis en sûreté, mes poursuivants ne viendront pas me chercher ici.

Je me repasse les images des derniers événements tandis qu'une sourde colère m’envahit. Je ne peux pas la laisser éclater, pas ici. Je serre les poings si forts que mes articulations blanchissent, mes griffes s’enfoncent dans la chair de mes mains et le sang coule entre mes doigts.

Dieux, que j’aimerais que tout cela ne soit qu’un rêve. Des morts, de nouveaux sacrifices, combien en faudra-t-il avant que les Dieux soient satisfaits ? Je presse mes mains contre mon visage pour ne pas crier ma frustration à la face du monde, y laissant par là même des larmes de sang.

Très bien, si c’est ce qu’ils veulent alors c’est ce qu’ils auront. Ils vont tous payer, je les traquerai jusqu’aux fin fonds du monde si il le faut comme les chiens qu’ils sont. Et lorsque j’aurai enfin ces traîtres dans la paume de ma main je partagerai avec eux cette indicible douleur.

Je me tourne pour sortir de la pièce dans laquelle je suis. Je m’arrête net, un fou me fixe.


Aksa

 

 

C'est pour ton bien

Ne trouvez-vous pas que les phrases du style « C’est pour ton bien » « Se serait mieux pour toi » ont perdues tout leur sens à cause de leur utilisation exagérée ?

Il existe 3 types de personnes qui disent ce genre de phrases.

Tout d’abord, des personnes sincères qui ont un regard impartial sur la situation et qui sont dans la possibilité d’analyser la situation sans se voiler la face.

Ensuite, des personnes plus ou moins sincères qui se laissent influencer par leurs sentiments, désirs et préjugés. Ces personnes croient honnêtement venir en aide aux personnes qu’ils conseillent.

Pour finir, des personnes malhonnêtes qui tentent de manipuler les gens en faisant mine de leur donner des conseils.

 

Dites-moi, dans quelle catégorie êtes-vous ?

 

Admettons que vous ayez raison, avez-vous pensé aux désirs de la personne qui est en face de vous ? En avez-vous la moindre idée ? Vous êtes-vous dit 1 seule seconde que vos paroles pourraient le blesser ?

Arrêter de vouloir penser à la place des autres ou de les utiliser. Vous n’êtes pas dans leur tête et vous n’avez absolument aucune idée de ce qui est le mieux pour eux.


Aksa

Les proeufs sont de retour

 

 

 

Cette année encore les spriggans sont de retour avec leurs proeufs. Jihli Aliapoh a eu une nouvelle vision à propos des Preux.

Cela me semblait un bon intermède avant de participer au banquet de victoire à Ul'dah après la victoire contre les dragons devant Ishgard.

Cette fois j'ai du me faire transformer en spriggan pour chercher ces fameux proeufs de la fortune. Des proeufs blancs qui contrastent par leur blancheur virginale avec les proeufs colorés de l'année précédente. Guidé par le spriggan porte-bonheur et son proeuf noir et blanc, j'ai trouvé d'énormes proeufs dans la nature que j'ai du détruire. J'ai finalement trouvé les proeufs de la fortune à l'intérieur.

Jihli était aux anges de me voir revenir les mains pleines. Mais qu'est-ce que le spriggan porte-bonheur viens faire ici?

Oh alors c'était un coup monté, une petit mise en scène pour fêter l'anniversaire de Jihli, elle a vraiment des amis formidables.

Bonjour Buscarron, comment allez-vous? Des armes anciennes? Où ça? Non... ne me dîtes pas que.... Par les Douzes! Ils ont déterrés des armes anciennes sans le savoir, les ont décorées et m'ont demandé de les détruire! Je sens que je vais défaillir.

De bons amis mais un peu tête en l'air on dirait.


Aksa

Feu Vishap (défi "Siège de la sainte Cité d'Ishgard")

 

 

Nous les attendions et les voilà enfin, l'attaque des dragons sur Ishgard a enfin commencé. Sire Aymeric a réussi à nous prévenir avant que les dragons arrivent à Ishgard et nous sommes arrivés juste à temps pour défendre le pont qui y mène.

Nous nous sommes retrouvés face à Vishap, l'un des lieutenant de Nidhogg, un dragon bien plus grand que la plupart des bâtiments que j'ai vu. Il était venu avec une horde de dragons de toutes sortes plus petit pour détruire les défenses magiques de la cité. Défenses qui avaient été largement entamées par Coeur-de-Glace.

Je crois bien que j'ai passé mon temps à courir après Vishap qui trottinait doucement sans même prêter attention  aux coups que nous lui donnions. Il ne ressentait probablement rien grâce aux écaille épaisses qui le recouvraient. Heureusement la longueur du pont était égrenée de tours surmontées de balistes anti-dragons. Les lourdes flèches pénétrèrent la peau du grand dragon et entravèrent son avancée vers la porte qui ferme le pont.

Nous réussîmes finalement à abattre Vishap devant les portes même d'Ishgard non sans avoir subbit de lourdes pertes que se soit dans nos rangs ou dans ceux des combattants de la Cité Sainte.

Maintenant nous allons pouvoir panser nos plaies en attendant le prochain assaut des dragons.

Tiens un appel par linkperle. Oh Minfilia, quoi de neuf? Tu as besoin de me parler? Bien sûr j'arrive de suite.


Aksa

Moment de détente

L'invasion des dragons sur Ishgard arrive à grands pas. Quoi qu'il arrive je sais que je prendrais pars à cette guerre car tel est le destin que j'ai choisi. J'ai aiguisé ma lance et stocké potions, provisions et équipements. Je me suis entraîné tous les jours en prévision des combats à venir et je suis au faîte de ma forme.

C'est pour ça que j'ai décidé d'aller me détendre avec des amis. Qu'il est bon de se délasser dans l'eau, j'avais les muscles tous noués à force d'entraînement. Je m'étire les jambes avec volupté et laisse échapper un soupir de contentement.

Natsu me propose de me masser les épaules et j'accepte avec plaisir. L'élézen a des doigts longs et agiles parfait pour éliminer les tensions musuclaires. Je me laisse aller sous son toucher expert avec extase et laisse mes pensées vagabonder loin au nord d'Eorzea.

La guerre sera longue et difficile mais nous vaincrons, je le sais.


 

Aksa

La plus petite hermite

 

Qu'étais-je donc en train de faire hier? Ah oui c'est ça, j'étais en train de me relaxer tranquillement à la maison lorsqu'on frappa à la porte. Quand j'ouvris la porte une lalafelle me salua joyeusement. C'était Kallen Weild, une amie de longue date.

- Bonjour Aksa, comment vas-tu?

- Trranquillement. Entrre voyons.

- Non tu me connais, je ne voudrais pas m'imposer et puis je ne suis pas venue pour une visite de courtoisie.

Je la regardais interloqué. Elle s'éloigna et me fit signe de la suivre jusqu'à un chariot sur le côté de la bâtisse. Elle se hissa dessus et ouvrit la bâche qui le recouvrait. Je vis alors un énomre bric à brac d'étoffes, de pierres et d'une quantité d'objets divers.

Je lançais un regard interrogateur à Kallen.

- Pourrquoi tu m'amènes tout ça?

- J'ai décidé de me retirer de la société et de partir vivire en hermite. J'ai donc distribué mes possessions à mes amis proches. Je ne voulais pas que tout ça pourrisse quelque part, abandonné.

- Mais... c'est tellement soudain... es-tu bien cerrrtainne de toi?

- Oui, j'y ai bien réfléchi.

La lalafelle me regardait d'un air décidé. Je l'avais déjà vu avec ce regard là et il n'y avait aucun moyen de lui faire entendre raison. Je soupirais.

- Dans ce cas je te remerrcie pour cette attention Kallen.

- Je t'en pris et puis je savais que tu saurais quoi faire de tout ça.

Elle réfléchie quelques instants puis se mit à farfouiller dans le tas d'objets. Elle en sortie un gros sac dont le contenu tintait doucement. Elle le posa avec effort sur le bord du chariot.

- J'ai failli oublier. Voici également une partie de mes économies. Là où je vais je n'en aurais pas besoin.

Kallen descendit du chariot et commença à détacher le chocobo. Je mis un genou à terre et posait une main sur son épaule.

- Kallen fais attention à toi. Surrtout prends soin de toi et évite les ennuis. Si jamais tu as un souci contacte-moi par linkperrel.

Elle tapota ma main dans une tentative de me rassurer.

- Ne t'en fais pas comme ça.

Elle déposa un baiser sur ma joue.

- Je garderai contact avec toi.

Elle monta sur son chocobo avec une agilité étonnante pour sa taille, me fit un signe de la main et s'éloigna. Je la regardais jusqu'à ce qu'elle disparaisse à un détour de la route.

Finalement, je retournais près du chariot et regardais le contenu du chariot. Qu'allais-je bien pouvoir faire de tout ça? Je jetais un coup d'oeil au sac d'économies. Je crois bien que je restais là avec un air idiot sur le visage pendant une bonne minute.

Par les Douzes! Il y avait combien de gils dans ce sac?!


Aksa

Considérations sur la mort

En ce moment je fais toutes les nuits le même rêve. Je rêve d'une grande bataille et que de nombreuses âmes rejoignaient le flux d'éther. Ce rêve serait-il en rapport avec l'attaque des dragons imminente sur Ishgard? Midgardsormr, non content de me suivre partout avec son mini avatar, essairait-il de me faire peur? Il a scellé la bénédiction d'Hydaelin mais cela ne m'empêchera de me battre aux côtés de mes camarades.

Du coup je me pose toutes sortes de questions. Les recherches ont montrées que lorsqu'une personne meurt son âme rejoint le fleuve d'éther où se trouve toutes les autres âmes. Lorsqu'une nouvelle personne naît son âme vient du fleuve d'éther.

Mais lorsqu'une âme rejoint l'éther, se dissolve-t-elle pour se mêler aux autres ou reste-t-elle entière? Et de la même façon, lorsqu'une personne naît, hérite-t-elle d'une âme qui a déjà vécue ou d'une toute nouvelle? Ce qui amène les questions suivantes. Après notre mort nous réincarnons-nous ou disparaissons-nous dans l'éther?

Je ne souhaite pas disparaître même pas après ma mort. Mais même si nous ne disparaissons pas, aurons-nous la même personnalité qu'avant de mourir? Pourrons-nous retrouver les gens que nous avons aimés?

Toutes ces questions se bousculent dans ma tête. Dans le doute, je préfère encore éviter que qui que se soit ne meurt mais je sais que cela sera impossible. Midgardsormr m'a bien prévenu que d'autres personnes mouront, d'autres sacrifices seront nécessaires.

D'ailleurs, devons-nous pleurer les êtres chers disparus ou attendre de les retrouver dans une autre vie?

Toutes ces considérations me donnent mal à la tête... Je n'aurais qu'à sauver toutes les personnes qui croiseront mon chemin et m'en remettre aux Douzes. J'ai encore de longues années devant moi avant de m'inquiéter de mon devenir après ma mort.


 

Aksa

En mémoire de Moenbryda (épopée 2.x)

 

 

La première fois que j'ai vu Moenbryda c'était lors de son arrivée à Mor Dhona. Elle venait directement de Sharlayan nous aider à comprendre comment fonctionne les éthérites. Très belle  et avec un caractère chaleureux, elle me toisait de deux bonnes têtes.

A peine arrivée au Refuge des roches elle se jeta dans les bras de Urianger ou plutôt elle le prit dans ses bras et le souleva du sol. Il avait beau être un élézen ses pieds ne touchaient clairement plus terre. Je fus rejeté avant même de lui avoir parlé mais son amour pour Urianger était tellement évident et inconditionnel qu'il en était magnifique.

Elle avait amenée avec elle une auralithe blanche qui devait nous aider à piéger l'âme des asciens. Elle avait une théorie fascinante qui reposait sur le principe qu'on pouvait réanimer le flux éthéré entre deux éthérites, dont l'une avait été détruite, en l'inondant avec assez d'éther. Bien sûr à partir du moment que le flux éthéré ne s'était pas complètement étiolé. Et c'est là que l'auralithe blanche pouvait nous aider.. Par contre, ce procédé était extrêmement risqué mais si Minfilia avait confiance en elle je pouvais remettre ma vie entre ses belles mains.

Après maints périples nous finîmes par trouver l'éthérite qu'avait utilisé Coeur-de-Glace et l'harmonisation fut un succès. Malgré cela nous arrivâmes trop tard et Coeur-de-Glace invoqua Shiva dans son propre corps, une chose que nous ne savions même pas réalisable. Shiva fut vaincu mais de ce fait souleva de nouvelles questions.

Moenbryda repris alors ses recherches sur l'auralithe blanche. Le problème était que même si l'auralithe pouvait emmagasiné de grandes quantités d'éther elle ne pouvait les garder que peu de temps. Avec Urianger, elle parvint à découvrir qu'on pouvait détruire l'âme d'un ascien en le frappant avec un éclat d'éther pur aussi appelé lame éthérée. Mais les caractéristiques que devait posséder cet éclat nous étaient encore inconnues.

Elle émit l'hypothèse que nous pourrions puiser l'éther qu'il nous faudrait pour cette opération dans les cristaux d'éther disséminés un peu partout dans Eorzea grâce à un extracteur d'éther qu'elle avait fabriquée.

Nous étions en train de tester ce fameux extracteur dans le thanalan septentrional lorsque Nabriales, un ascien que nous ne connaissions pas, est venu étaler le mépris qu'il éprouvait pour moi. Malheureusement, il sentit que le pouvoir de la lumière que m'avait confié Hydaelyn avait été scellé et décida d'aller s'emparer de Tupsimati, le bâton de Louisoix symbôle des Héritiers de la 7ème Aube. D'après lui, s'emparer de cet objet lui permettrait d'obtenir les faveurs de Zodiarche.

Lorsque nous arrivâmes au refuge des roches Nabriales était déjà sur place. Moenbryda fut blessé par une décharge d'éther corrompu an attaquant l'ascien. Ce dernier enleva Minfilia et le bâton sans que nous puissions faire quoi que se soit et je les suivis avant que la faille qu'il avait ouverte ne se referme. Le combat contre Nabriales fut terrible mais je parvins à le repousser et Minfilia et moi retournâmes au Refuge des Roches.

L'âme de l'ascien s'éleva du corps s'en vit qu'il avait possédé mais grâce à la présence d'esprit de Moenbryda et de Minfilia nous parvinmes à l'emprisonné dans l'auralithe blanche. Je me servis alors de Tupsimati pour concentrer l'éther et la projeter sur l'auralithe mais l'éther rassemblé était insuffisant et Nabriales menaçait de se libérer de l'auralithe. Il nous manquait de l'éther et Moenbryda décida de se sacrifier pour nous sauver la vie. Grâce à son sacrifice nous réussîmes à détruire l'âme de lascien... mais à quel prix?

 

Ce jour là nous avons perdu une amie chère, une érudite accomplie et une guerrière farouche. Reposes en paix Moenbryda, nous n'oublierons jamais ton sacrifice. Nous continuerons tes travaux et nous débarasserons des asciens qui menacent les habitants d'Eorzea.


Aksa

Une nouvelle recrue

 

- Bonjour, faites-vous parti de la compagnie libre des Maîtres du Temps?

Entendant qu'on l'interpellait Aksa se retourna. Quelle charrmante miqo'te que voilà. Une miqo'te du soleil aux longs cheveux bleu pâle le regardait, attendant sa réponse. Il lui prit la main et la baisa légèrement.

- Un ange est descendu du ciel.

Surprise, la miqo'te resta figée ne pensant même pas à retirer sa main. Aksa s'agenouilla.

- Puis-je connaîtrre le doux nom de cet ange?

- Hm, Mikumi... Mikumi Aelia.

- Vous vouliez parrler aux Maîtres du Temps, aksa Dia pourr vous servirr, ma belle Mikumi. Je suis un intime du chef de la compagnie.

Mikumi repris ses esprits.

- Ohoh séducteurr et beau mâle en plus de ça. Pouvez-vous me dirre où je peux trouver votrre chef?

- Je vais même vous escorrter jusqu'à elle. Je ne saurrais laisser une aussi jolie fleur à la merrci du prremier bandit venu.

.
.

Et c'est ainsi que Mikumi rentra dans la compagnie libre des Maîtres du Temps.

Vous voulez connaître la suite? Venez nous voir sur le serveur Phoenix.


Aksa

 

 

La mort de Phénix (Coil of Bahamut T12)

 

 

Lorsque nous sommes arrivés dans l'avant-dernière nef de confinement nous avons eu la surprise de rencontrer Louisoix Leveilleur. Il était donc bien en vie.

Il avait survécu, certes, mais pas sans séquelles. A un moment donné durant ces 5 ans, peut-être même durant la bataille de Carteneaux, Louisoix était devenu un subjugué de Bahamut. Un subjugué... lui qui avait combattu Bahamut et s'était sacrifié pour Eorzea. Et comme une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seule, il s'est transformé en Phénix pour nous combattre.

Attends, Louisoix peut se transformer en Phénix? Il avait ce pouvoir? Depuis quand?

Comment demander à Alisaie et Alphinaud de combattre leur propre grand-père même sous cette forme? Mon groupe et moi avons décidé de nous occuper de Phénix pendant que les jumaux restaient à l'écart.

Après plusieurs heures de combat acharné et de multiples brûlures au troisième degré nous sommes finalement arrivés à le vaincre. Grâce à  nous Louisoix était arrivé à se défaire de l'emprise de Bahamut mais nous l'avions quand même vaincu et il ne pu rester avec nous et ses petits-enfants. Une scène déchirante.

Maintenant il ne nous reste plus qu'à désactiver la denrière nef de confinement et la régénération de Bahamut sera stoppée.

Courage mes fiers compagnons la fin est proche!


Aksa

Fête d'une demoiselle

 

 

Nanapasi m'a demandé de l'aide pour l'aider à faire plaisir à sa fille Ninimo pour la fête des demoiselles.

Nous avons finalement fini le présentoir avec les poupées géantes mais il a fallu que je pârcours tout Eorzea pour chercher des poupées de la dynastie Thorne qui avaient été cachées. Ces poupées étaient sensé avoir toutes été détruites mais il faut croire que beaucoup de personnes de l'époque y étaient très attachées vu le nombre que j'en ai trouvé.

Nanapasi s'est inspiré de ces poupées pour recréer ce stand en l'honneur de la princesse Edvya.

Il s'est avéré que Ninimo voulait faire le stand avec son père, un nouvel exemple du manque de communication qu'il peut exister même au sein de la même famille. Cette histoire les auras quand même rapprochés. C'est beau de voir une famille unie.

Je devrais peut-être penser à la mienne de famille mais il y a beaucoup trop de demoiselles à honorer. Peut-être qu'un collier de fleurs de cerisiers conviendrait à chacune d'entre elles. Hmm il faut que je réfléchisse à ça. D'abord aller chercher des médocs parce que je sens que je vais avoir une gross migraine....


Aksa

Je ne suis pas cuisinier

Vous savez, j'ai rencontré quelqu'un qui m'a dit que vu qu'il n'était pas cuisinier il ne pouvait pas faire de salade composée.

T'es sérieux mec? Tu veux dire que si tu as de la laitue, des tomates et d'autres légumes devant toi tu es incapable de les couper et de les mélanger pour en faire une putain de salade? Tu as 2 de QI ou t'es un putain de flemmard, c'est l'un ou l'autre.

Non parce que ne pas savoir cuisiner c'est une chose mais là tu te fous clairement de moi et c'est une chose que je déteste.

On ne t'as pas obligé à faire quoi que se soit. Tu as proposé ton aide comme un grand. Tu as dit "Tu as faim? Attends je vais te cuisiner un truc". Mec quand tu proposes ton aide tu prends tes responsabilités et tu vas jusqu'au bout de ce que tu as dit, tu arrives pas avec les ingrédients en disant "Bon, j'ai acheté presque tout ce qu'il fallait. Je veux bien les sortir du sac mais je ne suis pas cuisinier, a+".

Sors-toi les doigts du cul mec, je ne suis pas ta bonne à tout faire.


Aksa

Mariage d'un loup

 

J'aime beaucoup les mariages. C'est un événement particulièrement joyeux durant lequel on rencontre de nouvelles personnes et l'on peut se faire de nouveaux amis. Chaque personne y assistant cherche à être le plus beau ou le plus classe possible. On peut vraiment dénicher de véritable perles à cette occasion.

Cette fois c'était le mariage de mon ami Wolf Graou avec la belle Katsun Monhen. Attendez, je vous montre la partie la plus intéressante :

 

 

Ils sont mignons, non? J'adore cette partie de la cérémonie, on devrait pouvoir passer le reste jusqu'à ce moment là.

J'ai dit qu'ils étaient mignons mais la cérémonie a bien failli être annulé. Wolf était en retard et ne donnait pas de nouvelles, on a bien cru qu'il ne viendrait jamais. J'était déjà prêt à réconforer cette pauvre Katsun en pleure. Il a quand même fini par arriver mais durant toute la cérémonie il a eu l'air de vouloir s'enfuir. Je crois que Katsun n'a pas fini de courir après lui.

J'ai également rencontré quelqu'un, Il s'appelle Daevon Dirman. Vous voulez avoir un aperçu de sa mignonne petite bouille?

 

 

Je ne vous en montrerai pas plus. C'est le premier miqo'te mâle qui me fait cet effet.

Viens par ici mon petit Daevon que je te mordille les oreilles.


Aksa

Crémaillère taille XL

 

Voyons voir... La coupe, ok j'y suis. Secteur 6 , oui c'est bon. Maintenant je dois me rendre à l'annexe sud-ouest. Maintenant où se trouve l'emplacement 60? Le plan, où est le plan? Ah le voilà! Donc l'emplacement 60 devrait se trouver juste derrière moi.

Qu'est-ce que... Et bien ils n'y sont pas allé avec le dos de la cueillère les Alpha, ils ont achetés un manoir, rien que ça! En plus le site est plutôt sympathique. Comme je suis trop jaloux! Je n'arrive pas à économiser assez de gils pour me payer une maison, je suis obligé d'utiliser une des chambres de la maison de guilde pour mon usage personnel.

Bon, maintenant que je suis là, autant aller visiter l'intérieur.

Première impression... woaah les lustres sont magnifiques et se sont bien des statues de gargouilles que je vois là-bas en face. Il y a même 2 jacuzzis. J'irais faire un tour dedans tout à l'heure.

Voyons voir ce que me réserve le sous-sol. J'avoue que je n'aurais pas imaginé ça, la plus grande salle de réunion que j'ai jamais vu avec, en prime, Deathangel assis sur un trône comme il sied à tout grand meneur. Les bords de la pièce semblent encore un peu nus mais avec les 2 meilleurs artisans d'Eorzea je sais bien qu'ils ne mettront pas longtemps à décorer tout ça.

Salut DA, j'ai du mal à avoir une conversation avec toi depuis que tu nous as quitté et où as-tu caché ta femme? Tu l'as caché parce que je venait?! DA je suis vraiment choqué, je ne ferais jamais de mal à Sekhmeth! Et même si elle n'est pas là tu sais bien que j'ai un petit faible pour toi. Oh ça va pas besoin de réagir de cette façon, t'es vraiment pas drôle. Puisque c'est comme ça je vais aller jeter un coup d'oeil à l'étage.

Ces 2 statues de gargouilles sont vraiment bien, il m'en faudra dans ma future maison. Allons à gauche.

Bingo! Je savais bien qu'il fallait à gauche. Je crois que je suis tombé sur la salle du banquet, j'en ai l'eau à la bouche. Où sont les assiettes? Ahah je vous ait trouvé! Une cuisse de dodo, une grappe de raisin et en prime une part de gâteau. Je crois qu'avec ça je suis paré. Hmmm cette chantilly est excellente!

Encore une salle à visiter..... Oh toi l'assiette je vais te poser là avant de te faire tomber. Je n'en crois pas mes yeux, il y a là tout ce dont un artisan débutant a toujours rêvé! Oups je bave un peu je crois. La guilde Alpha pourrait bien devenir ma prochaine base d'artisanat.

Maintenant que j'y pense je n'ai pas vu grand monde durant ma visite. J'étais peut-être un peu trop absorbé par la décoration et la grandeur du bâtiment. Retournons au rez-de-chaussée, toi l'assiette je ne t'oublie pas non plus. Hmm le raisin est craquant comme je l'aime.

Ah bah voilà il y a Saeko dans le jacuzzi. Bonjour ma mignonne, tu sais que tu es encore plus belle qu'avant? Le changement d'atmosphère t'a fait beaucoup de bien on dirait. Un peu de raisin? Je l'ai pris à l'étage. Ouvre ta jolie bouche pour moi. Je vais faire trempette dans le jacuzzi moi aussi, ça me détendra. Aaah il n'y a rien de mieux que de se prélasser dans l'eau avec une magnifique personne dans les bras, t'es pas d'accord? Saeko, ma toute belle, profites de l'instant présent. Je ne pourrais pas être là tous les jours avec toi mais je reviendrais, c'est promis.


Aksa

Un instant de détente

 

 

Aujourd'hui je suis allé faire un tour du côté du nouvel établissement fondé par les Mandervilles, le Gold Saucer.

Je m'attendais à moitié à voir Julyan ou Godbert accueillir les nouveaux arrivants mais non, quelle déception. Je n'ai pas non plus croisé leur cher Hildoudou, la dernière fois que nous nous sommes vus il s'envolait vers d'autres cieux. Il est à espérer que où qu'il ait atterri il n'ait pas perdu la mémoire cette fois.

Le Gold Saucer est un établissement magnifique où on peut facilement rester absorbé par la décoration, décoration qui forme un contraste important avec le personnel. En effet, Godbert a décidé d'employer les réfugiés sans moyens de subsistance qui avaient rejoint Ul'dah. Je retrouve bien là le légendaire sentiment de justice caractéristique d'Hildibrand. Je parie que cette initiative ne sera pas du goût de tout le monde à Ul'dah mais je ne me fais pas de soucis pour Godbert. Après tout il est le huyr le plus fort que je connaisse... après Julyan bien sûr. Je n'aurais jamais cru qu'on puisse faire autant de dommages avec une simple poêle à frire.

En attendant je me suis pris au jeu des loteries du mini et du méga cactpot, dommage que le nombre de participations soient limitées. J'ai visité toutes les attractions et même participé à des JACTA ou Jeux Aléatoires Créatifs de Type Amusant. Rien que le nom est déjà amusant, je parie que c'est Godbert qui y a pensé. J'ai jeté un coup d'oeil au jeu de cartes mais la compétition ce n'est pas vraiment pour moi, jouer aux cartes c'est fait pour se détendre, non?

Pour finir, je suis aller assister aux courses de chocobo. La jeune femme au comptoir m'a dit que je pouvait participer avec mon propre chocobo. J'étais tout excité de pouvoir inscrire Golgoth mais en fait non les chocobos de monte n'ont pas le droit de participer aux courses. A la place, la clerc m'a proposé d'aller au ranch de Brancharquée pour sélectionner un chocobo spécialement élevé pour cela. J'ai choisit une jeune femelle qui me semblait assez vive et que j'ai prénommée Bleue Céleste.

Je suis retourné inscrire Bleue Céleste dans le registre des courses. Nous sommes enfin prêt pour participer, je suis certain que nous allons faire un tabac!


Aksa

Longinus zêta, enfin!

 

Après tout ce temps passé à parcourir Eorzea dans tous les sens, à déterrer de vieux trésors et à tuer des monstres, je suis enfin l'heureux possesseur du véritable arme du zodiaque.

Ma précieuse Longinus, quelle émotion lorsque Gerolt a apporté la dernière touche qui a permis de t'éveiller. Je n'ai pu m'empécher de rester bouche bée, transi d'admiration, alors même qu'une fine lueur t'enveloppait lentement. Maintenant que je t'ai dans les mains je sens ton âme pulser et résonner avec mon coeur.

Mais qu'est-ce que ? Qui ose interrompre ce moment de pur bonheur?

Oh je vois, Jalzahn et Gerolt sont en train de se chamailler comme des écoliers. Ces deux là n'arrêterons jamais j'en ai bien peur.

Rentrons à la maison Longinus et laissons-les à leurs enfantillages.


Aksa

Une arme consciente?

 

Ma collaboration avec Gerolt et Jalzahn avance bien. Actuellement j'essaie de rendre ma lance consciente... oui, consciente.

Cette idée me rend perplexe. Je suis déjà arrivé à éveiller plusieurs sentiments au sein de mon arme mais une fois que j'aurais fini sera-t-il possible de converser avec elle? Quelle idée interressante et proprement excitante!

Alors même que je m'emploie à éveiller des sentiments en elle je sens Longinus vibrer doucement sous mes doigts. Quelle expérience fascinante. Parfois je la pose contre ma joue et je lui murmure des mots d'encouragement.


Aksa

Un nouveau commencement

Les Maîtres du Temps sont en pleine restructuration. Au fil des mois de nouveaux camarades nous ont rejoint mais aussi de vieux amis nous ont quittés pour suivre leur propre chemin. Je n'irais pas jusqu'à dire que je les regrette tous mais certains départs m'ont grandement attristés. Des personnes que j'aimais  et que je pensais être les piliers immuables de la compagnie ont disparus du jour au lendemain.

Je ne condamne pas leur départ. Vu qu'ils ne se sont pas confiés à moi je ne connais pas les véritables raisons qui les ont poussés à une telle action.

Comme si ce n'était pas assez que mon adorable Swyta s'enfuit avec un chat de gouttière et l'épouse. (soupir) Swyta pourquoi? J'ai pourtant tout essayé pour la faire revenir. Ma dernière tentative a été lors de son mariage mais elle n'a pas flanchée.

Heureusement, certaines de mes douces fleurs ne m'ont pas abandonnées et je vais pouvoir aller me consoler dans leurs bras... ou alors j'en prendrai une dans chaque bras et je les serrerai tendrement contre moi. Aaah j'imagine déjà la scène, si douces, si voluptueuses.

Je m'en vais donc promptement les quérir avant que l'image disparaisse de mon esprit.

 


Aksa

Le Manoir d'Aksa a fait peau neuve sur un nouveau site plus beau et avec plus de fonctionnalitées.

Tous les futurs articles et textes seront mis en ligne là-bas.

Rejoignez-moi et continuez à me suivre.